Actualités > Compétences du futur : la Coalition réunit l’industrie et les établissements d’enseignement pour établir un plan d’action

Compétences du futur : la Coalition réunit l’industrie et les établissements d’enseignement pour établir un plan d’action

Affiché le 23 octobre 2018
Compétences%2bde%2bl%2527avenir%2b-%2bnouvelle%2b(1).png

La Coalition pour la promotion des carrières en assurance de dommages (Coalition) réunit aujourd’hui une quarantaine d’acteurs de l’industrie de l’assurance de dommages et du milieu de l’enseignement en vue d’arrimer l’offre de formation actuelle aux besoins de main-d’œuvre qualifiée. Dans un contexte de transformation des professions, employeurs et organismes de formation examineront ensemble les constats d’une nouvelle étude prospective de main-d’œuvre sur les compétences du futur, réalisée par la firme Aviseo Conseil pour le compte de la Coalition et de Finance Montréal, dans le but d’identifier les solutions à privilégier et construire ensemble un plan d’action.

Repenser l’offre de formation

Selon l’étude, près de 60 % des embauches sont effectuées pour soutenir la croissance des entreprises alors que 40 % d’entre elles visent à pallier les départs des employés, notamment pour la retraite. L’industrie a par conséquent d’importants besoins de main-d’œuvre qualifiée. L’AEC en assurance de dommages et le DEC en Conseil en assurances et en services financiers sont les diplômes privilégiés par les entreprises, néanmoins ils ne constituent pas le principal critère d’embauche. De fait, les employeurs recherchent des candidats aux habiletés relationnelles élevées se positionnant davantage comme des conseillers que des vendeurs et privilégient l’apprentissage par la pratique. Le sens du service à la clientèle, les capacités d’analyse et les habiletés en vente sont des aptitudes convoitées.

« Cette nouvelle étude de l’industrie nous démontre la nécessité d’établir de meilleures relations entre les entreprises et les centres d’enseignement, afin que l’offre corresponde à la réalité de notre industrie qui est en pleine évolution. Notre rôle est de faciliter les échanges entre ces acteurs afin que tous en bénéficient », mentionne Me Robert LaGarde, président et chef de la direction de la Coalition.

L’industrie et ses professions en transformation

Les changements de comportements des consommateurs et les nouvelles technologies révolutionnent le rôle des professionnels en assurance de dommages tel que défini actuellement. En quête d’une expérience marquante, le client s’attend à un service plus personnalisé au même titre que celui qu’il recevrait d’un avocat ou d’un planificateur financier, par exemple. Si les compétences relationnelles sont au cœur des attentes des employeurs, certaines tâches moins complexes pourraient être dorénavant exécutées par des processus automatisés et robotisés.

Réfléchir et construire ensemble un plan d’action

La Coalition rassemble aujourd’hui les représentants de l’industrie et des centres d’enseignement pour y discuter des constats de l’étude et réaliser des ateliers de cocréation. De cette rencontre émanera un plan d’action dont la clé du succès est l’implication des entreprises et des maisons d’enseignement avec la Coalition.

Méthodologie de l’étude

Cette étude, menée de mars à août 2018, a été réalisée par Aviseo Conseil pour le compte de la Coalition et Finance Montréal. Des entrevues auprès de 70 représentants issus de 48 organisations différentes ont été réalisées : 21 entreprises en assurance de dommages, 6 organisations associatives et de régulation et 21 organismes de formation. Notons que cet échantillon représente 45 % de la main-d’œuvre certifiée. Les faits saillants de l’étude peuvent être consultés sur la fiche synthèse.

À propos de la Coalition

La Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages a pour mission d’intéresser davantage de candidats aux carrières offertes dans l'industrie de l'assurance de dommages et de valoriser l’image des professionnels qui y œuvrent. Elle a vu le jour en janvier 2002 grâce à la mobilisation de l’ensemble de l’industrie.