Blogue
de l’emploi
Panier EN | FR

Intégration de la relève > L’AEC en assurance de dommages : pour une réorientation de carrière réussie!

L’AEC en assurance de dommages : pour une réorientation de carrière réussie!

Affiché le 25 septembre 2017

AEC-sans-logo-petite.png

En assurance de dommages, il y a autant de professionnels passionnés que de parcours différents! Parmi les chemins qui mènent vers les carrières d’avenir de l’industrie, l’attestation d’études collégiales (AEC) en assurance de dommages est idéale pour les candidats en réorientation de carrière et les nouveaux arrivants. Cette formation d’une durée de 9 à 12 mois est offerte dans une trentaine d’établissements d’enseignement au Québec et elle peut être complétée de jour, de soir, en classe, à distance, en français ou en anglais.

Ce programme s’avère une option de choix pour les candidats désirant faire une formation pour rapidement entrer sur le marché du travail. D’ailleurs, il s’agit de la formation privilégiée par les employeurs lors de l’embauche¹.

Afin de vous faire découvrir l’AEC en assurance de dommages, voici les témoignages de personnes qui connaissent bien le programme : Mme Dany Plante, conseillère pédagogique au Cégep Beauce-Appalaches, ainsi que deux étudiantes et un professionnel ayant suivi cette formation collégiale aux multiples possibilités!

Une formation adaptée à la réalité des étudiants

Lorsqu’on lui demande ce qui fait la force de cette formation, Dany Plante mentionne qu’elle est adaptée à la réalité des étudiants. Puisqu’elle est offerte en diverses formules, que ce soit en classe ou à distance, elle permet à tout le monde d’y trouver son compte.

Le Cégep Beauce-Appalaches fait partie des endroits qui offrent l’AEC en assurance de dommages en ligne. Les étudiants peuvent donc assister à leurs cours à la maison, peu importe où ils se trouvent dans la province : « Il s’agit d’une formation synchrone, ce qui veut dire comme si vous étiez en classe. Un professeur, à qui vous pouvez adresser vos questions, enseigne en direct. Puisque les cours sont enregistrés, il est possible de les visionner en différé en cas d’imprévu », relate Mme Plante.

À qui recommande-t-elle l’AEC en assurance de dommages? « À toute personne à la recherche d’un travail stimulant, qui aime travailler avec le public et qui désire des conditions de travail avantageuses comme un horaire flexible et des perspectives d’avancement. »

Vous le savez peut-être déjà : pour œuvrer comme agent en assurance de dommages, courtier en assurance de dommages et expert en sinistre, il faut obtenir un certificat de représentant. Pour ce faire, la première étape est de satisfaire aux exigences de formation minimale de l’Autorité des marchés financiers. L’AEC en assurance de dommages est une formation reconnue et « cette formation donne aux étudiants tous les outils pour réussir dans le domaine! », souligne Mme Plante.

La formation... vue par les étudiants

Pascal Godard a terminé son AEC en février 2017. Ce qu’il a appris durant sa formation lui sert maintenant au quotidien : « Cette formation m’a grandement outillé et je m’en rends compte tous les jours. Lorsqu’un client me pose des questions techniques ou d’ordre juridique, je peux lui répondre avec confiance. Il est primordial pour moi d’être une personne-ressource pour ma clientèle et qu’elle se sente entre bonnes mains. »

M. Godard est aujourd’hui agent en assurance de dommages des particuliers chez Desjardins Groupe d'assurances générales : « Le processus a été très rapide : dès la fin de ma formation, j’étais en poste chez mon employeur actuel. Il s’agit d’un domaine avec un grand besoin de relève qualifiée. »

Léonie Girard complète présentement son AEC en assurance de dommages au Cégep Champlain St-Lawrence (en collaboration avec le Cégep de Sainte-Foy). La jeune femme apprécie énormément son expérience : « Les enseignants connaissent extrêmement bien toutes les facettes de l’industrie et ils nous aident beaucoup dans notre cheminement. Il s’agit d’une formation très complète, rapide et qui mène à des carrières plus intéressantes les unes que les autres! »

Lors d’une activité de réseautage effectuée dans le cadre de sa formation, elle a fait une rencontre déterminante : « Durant l’AEC, nous participons à plusieurs activités de réseautage. Lors du dernier Rendez-vous Québec, événement organisé par l’Institut d’assurance de dommages du Québec en collaboration avec le Regroupement des cabinets de courtage d'assurance du Québec (RCCAQ) et L'association de la relève en assurance du Québec (LARAQ), j’ai rencontré un employeur qui m’a offert un emploi. J’entrerai en poste dès ma diplomation! »

Sonia Tessier était adjointe juridique et ressentait le besoin de s’accomplir davantage professionnellement. Étant mère de trois enfants, elle devait trouver une formation rapide : « J’ai décidé de retourner aux études et mon choix s’est arrêté sur l’AEC en assurance de dommages, entre autres en raison du besoin criant de main-d’œuvre qualifiée dans l’industrie. Finalement, j’ai eu la piqûre; ce domaine me passionne énormément! »

L'après AEC : possibilités de carrières, de perfectionnement et d'implication

Les quatre principales professions de l’industrie sont celles d’agent en assurance de dommages, de courtier en assurance de dommages, d’expert en sinistre et de souscripteur. Elles offrent toutes des possibilités d’avancement et de perfectionnement multiples. Après avoir complété une formation en assurance de dommages, il est possible de se perfectionner grâce entre autres aux programmes et aux cours de l’Institut d’assurance de dommages du Québec (IADQ) destinés aux professionnels de l’assurance. Il est également possible d’obtenir le titre de Canadian Risk Management (CRM) du Global Risk Management Institute. Sans compter l’offre des universités québécoises!

Avis à ceux qui aiment s’impliquer : la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages est toujours à la recherche d’ambassadeurs désirant transmettre leur passion! L'Association de la relève en assurance du Québec (LARAQ) propose également aux professionnels de nombreuses façons de s’impliquer.

L’AEC en assurance de dommages vous intéresse? Consultez la liste des établissements qui offrent la formation et les prochaines dates de départ du programme ici.

 N’hésitez jamais à nous contacter pour plus d’informations.

¹ Coalition. Les besoins et la qualité de main-d’œuvre dans l’industrie de l’assurance de dommages au Québec, 2017.